Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

Vilanòva de Magalona : una legislacion arcaïca

Publié le 22 Octobre 2010 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

logopoc.gifDecision del Tribunal Administratiu de Montpelhièr : una legislacion arcaïca

 

La decision presa pel tribunal administratiu de Montpelhièr mòstra un còp de mai que la legislacion francesa es vertadièrament arcaïca. Lo tribunal a trobat d'arguments per demandar de desplaçar los panèus al nom de la securitat e del còdi de la rota. Se parla tanben de l'interès general que seriá pas una justificacion de la preséncia dels panèus. Atal l'occitan seriá un perilh per la securitat dels automobilistas e autes utilisators de la rota ?

Per çò qu'es de l'interès general òm pòt dire que la comuna de Vilanòva-de-Magalona a decidit d'una accion per protegir un patrimòni qu'es reconegut dins la constitucion a son article 75-1 e brembar atau lo nom occitan, utilisat per los poblans desempuish segles. Tot aquò es question d'interpretacion mas subretot lo problèma es l'abséncia d'una legislacion clara e modèrna pertocant las lengas ditas regionalas en França. La societat es encara un còp en avança sus la legislacion.

Lo nombre de panèus en occitan a la dintrada de las aglomeracions es de mai en mai important. N'i a tanben fòrça en Bretanha, en Catalonha-Nòrd, en País-Basc, en Corsega. Vòl dire que calrà tirar totes aqueles panèus ? Vòl dire que cal tirar de la via publica tot signe d'occitanitat ? Vòl dire qu’avem d’anar a l’encontre de la convencion sus la proteccion e la promocion de las expressions culturalas, ratificada en 2007, qui considera que la diversitat culturala ont « la diversitat linguistica es un element fondamental », es «  un patrimoni comun de l’umanitat » ?

Es vengut lo temps de prendre las mesuras legislativas necessàrias per que siá enfin reconegut lo dret dels ciutadans a viure dins lor lenga se o vòlon.

En esperar lo partit Occitan sosten la comuna de Vilanòva de Magalona e totas las comunas que poirián èstre atacadas per aver aficada lor identitat. Lo Partit Occitan encoratja las que o an pas fait a o far en vertut de l'article 75-1 de la constitucion que ditz que las lengas regionalas fan partida del patrimòni de França.

Guilhèm Latrubesse, Miègjorn-Pirenèus
David Grosclaude, Aquitània
Conselhèrs en carga de la lenga e de la cultura occitana

 

logopoc.gifDécision du tribunal administratif de Montpellier : une législation archaïque


La décision prise par le Tribunal Administratif de Montpellier montre une fois de plus que la législation française sur les langues dites régionales est vraiment archaïque. Le tribunal de Montpellier a trouvé des arguments pour demander que soit déplacé le panneau en occitan au nom de la sécurité et du code de la route. Ainsi l'occitan serait un danger pour la sécurité des usagers de la route ?

Est évoqué aussi l'intérêt général qui ne pourrait justifier la présence de ces panneaux. Pourtant la commune de Villeneuve-Lès-Magalone en posant ces panneaux a mis en œuvre une action de protection du patrimoine de la France, selon les termes de la constitution dans son article 75-1, et remémorer ainsi le nom occitan, Vilanòva de Magalona, usité par les habitants depuis plusieurs siècles.

On comprend bien que dans le cadre de la législation actuelle tout se joue sur une interprétation plus ou moins favorable aux langues dites régionales. Une fois de plus c'est l'absence d'une vraie législation sur les langues qui est en cause. Ces questions sont réglées dans la plupart des pays européens. Alors qu'attendons-nous ? Une fois de plus la société est en avance sur la législation.

Le nombre de panneaux en occitan a l'entrée des agglomérations est de plus en plus important. Il y en a aussi beaucoup en Bretagne, Corse, Pays-Basque, Catalogne-Nord. Faudra t-il demander d'enlever tous ces panneaux ? Faut-il enlever de nos routes tout signe d'occitanité ? Devons nous aller à l'encontre de la convention sur la protection et la promotion des expressions culturelles de l’UNESCO, ratifiée par la France en 2007, qui considère que la diversité culturelle dont « la diversité linguistique est un élément fondamental », est « un patrimoine commun de l’humanité » ?

Le temps est venu de prendre des mesures législatives pour permettre que soit reconnu le droit des citoyens à vivre dans les deux langues, français et occitan, comme y invitent les textes internationaux et la constitution française.

En attendant le Partit Occitan soutien la commune de Villeneuve-Lès-Magalone/ Vilanòva-de-Magalona et toutes les communes qui affichent leur identité, leurs racines, leur spécificité. Le Parti Occitan encourage tous les communes qui ne l'ont pas encore fait à le faire en vertu de l'article 75-1 de la constitution qui dit que les langues régionales font partie du patrimoine de la France.

David Grosclaude, Aquitaine
Guilhèm Latrubesse, Midi-Pyrénées
Conseillers en charge de la langue et de la culture occitane

Commenter cet article

Viviane 25/10/2010 23:39


Y-a-t-il une pétition? Je la signe tout de suite!
Bonne nuit
Bisou
Viviane