Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

Ors : Electoralisme e desresponsabilizacion

Publié le 3 Juin 2011 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

logopoc.gifOrs : Electoralisme e desresponsabilizacion

 

La decision de subersedir a la reintroduccion d'ua orsa en Vath d'Apsa qu'ei ua decision electoralista. Un còp de mei que pròvan que non i a pas nada coëréncia en aqueth dossièr. Qu'ac hèn tot au còp per còp e que navigan a vista. Non i aurà pas arrés qui seràn acontentats per aquesta decision e lo dossièr que demorarà tau com ei dab las pelejas qui coneishem. L'Estat que contunha de s'encuentar d'aqueth ahar shens nat seriós.

La question que's poderà reglar sonque se i a dialògue e en har çò qui cau entà que la question sia presa en compte per las collectivitats territoriaus ( regions e departaments pertocats). Dialogar que vòu díser que tot lo monde que's deven trobar a l'entorn de la taula e que non cau pas mei esperar que l'Estat e prenga un dia ua decision favorabla tà l'un e un aute dia ua decision qui agrade a l'aute.

Qu'ei dens la descentralizacion deu debat que trobaram la solucion . Los elegits deus territòris que deven estar responsabilizats e, com aquò se hasó dens d'autas regions d'Euròpa, que deven assumir ua decision shens descargar-se a contunhar sus l'Estat, en esperar atau que poderàn díser que n'ei pas de la lor fauta mes que tot lo mau e vien de l'Euròpa o de París.

Qu'avem l'immensa responsabilitat e la grana escadença de poder mantiéner la preséncia d'aqueth animau dens los Pirenèus. Non la cau pas mancar. Los nostes mainatges non ns'ac perdonarén pas. Mes aquò ne's harà pas shens assumir las decisions e las consequéncias d'ua tau accion. Au dia de uei tot lo monde que que son desresponsabilizats e la politica de l'ors qui s'ensegueish qu'ei sonque la deus grops de pression. Un dia qu'ei òc e un dia qu'ei non. Lo resultat qu'ei quasi segur la disparicion de l'ors e los qui viven en montanha, non vederàn pas pr'amor d'aquò, arribar la solucion a las lors dificultats.

L'ors n'ei pas per arren dens las dificultats de l'economia montanhòu e de l'agricultura prumèr.

David GROSCLAUDE, Conselhèr Regional, Partit Occitan

 

Ours : Électoralisme et déresponsabilisation

La décision de surseoir à la réintroduction d'une ourse dans la montagne béarnaise est une décision électoraliste. Une fois de plus on démontre qu'il n'y a aucune cohérence sur ce dossier, c'est du coup par coup, du pilotage à vue. Personne n'en sera satisfait et le dossier restera ouvert avec les polémiques qui l'accompagnent. L'Etat continue à gérer cette affaire en dépit du bon sens.

La question ne se réglera que dans le dialogue et en faisant en sorte que l'affaire soit prise en compte par les collectivités territoriales (régions et départements concernés). Dialogue, cela veut dire que tout le monde doit être autour de la table et que l’on ne doit plus espérer que l'Etat prenne un jour une décision favorable aux uns et, un autre jour, une décision contraire, favorable aux autres.

C'est dans la décentralisation du débat et de la décision que réside la solution. Les élus des territoires doivent être responsabilisés et comme cela s'est fait dans d'autres pays, assumer une décision sans se décharger sans arrêt sur l'Etat ; espérant sans doute ainsi qu'ils pourront dire que ce n'est pas de leur faute mais que tout le mal vient de l'Europe ou de Paris.

Nous avons l'immense responsabilité et l'immense chance de pouvoir maintenir la présence de ce grand mammifère dans les Pyrénées. Il ne faut pas la manquer. Nos enfants ne nous le pardonneraient pas. Mais cela ne se fera pas sans assumer les décisions et les conséquences qui en découlent. Aujourd'hui on déresponsabilise tout le monde et la politique qui en découle n'est que celle des groupes de pression. Un jour c'est oui et un jour c'est non. Le résultat est que l'ours va disparaitre ; et que ceux qui habitent les montagnes ne verront pas pour autant leurs problèmes se régler.

L'ours n'est en rien responsable des difficultés de l'économie montagnarde, et de l'agriculture en particulier.

David GROSCLAUDE, Conseiller Régional, Partit Occitan

Commenter cet article