Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

L'occitanisme prepausa de s'acampar a l'entorn d'un tèxte federator per anar cap a las eleccions locaus de 2014

Publié le 22 Décembre 2011 par Partit Occitan Pais Tolosan in Contributions - Divers

croix_cadree_centre_mini.gifBarbasta 10 de deceme : l'occitanisme prepausa de s'acampar a l'entorn d'un tèxte federator per anar cap a las eleccions locaus de 2014

 

L'amassada de Barbasta, en las soas conclusions, que prepausa la mesa en plaça d'ua platafòrma sus la basa deu manifèste occitanista, platafòrma qui permeterà de dar mei de visibilitat e de preséncia a l'occitanisme dens l'esfèra publica e politica. Lo manifèste n'ei pas ua bíblia mes, dab quauques modificacions, que pòt estar considerat com ua basa pro larga entà amassar los occitanistas e au delà.

Un quarantenat de personas qu'èran amassadas mentre qu'un quarantenat de mei avèvan enviat un messsatge de sostien a l'iniciativa shens per aquò poder estar presents fisicament.

Que sembla que i a un acòrd sus la necessitat que l'occitanisme intervienga dens la decision politica e l'esfèra publica.
Que cau occitanistas dens la decision politica.
Las discussions qu'an virat a l'entorn de la fòrma qui pòt préner ua organizacion politica occitanista.
E cau que sia ua partit navèth, un movement, ua dinamica creada a l'entorn d'un partit qui existeish dejà o lavetz ua crida bastida sus un tèxte dab un objectiu concret ?

Qu'ei aquesta la solucion qui ei estada causida au cap de l'amassada a saber la redaccion d'ua platafòrma qui serà elaborada en partir deu manifèste e qui serà prepausada a la signatura de las personas qui volhan.

En partir d'aquera basa que prepausam de ns'organizar dab l'objectiu de presentar candidats a las eleccions municipaus de 2014 (que pertocaràn dilhèu tanben las intercomunalitats segon çò qui va aparir de la refòrma territoriau) de faiçon a aver ua preséncia publica hòrta e vededera en aqueras eleccions.
Qu'estó dit que serà mei aisit de mobilizar los occitanistas sus ua eleccion d'aquera natura atau cadun trabalharà? en foncion de la situacion locau.

Non significa pas que non i aurà pas de paraula publica abans aqueth objectiu mes que demora a definir çò que pòt estar l'animacion d'ua tau platafòrma e qui ne seràn los animators. Que cau que sia representativa de la diversitat de l'occitanisme qui's vòu implicar dens l'accion publica.

Sus la basa de la platafòrma que's poderàn associar monde qui son militants politics encartats en ua o auta organizacion, personas qui militan mei dens lo domeni culturau mes qui senteishen la necessitat d'aver ua accion publica e politica e tanben personas qui son peu moment sensibilizadas a l'occitanisme mes qui non vòlen pas préner la carta d'un partit.
Qu'ei un biais de préner en compte la realitat de uei qui ei ua mauhidança cap a tot çò qui pòt semblar un partit quitament se sabem que non i a pas de democracia shens organizacions politicas estructuradas. Mes la realitat qu'ei evidenta. Que patim ua baisha d'engatjament en lo monde politic, sindicau tot com lo monde associatiu senteish plan la baisha deu militantisme e deu benevolat.

L'idèa d'ua platafòrma que pòt perméter a l'encòp de passar de l'indignacion a l'accion en tot ajudar a la creacion de grops locaus de reflexion e d'accion. La coeréncia de l'ensemble qu'ei assegurada per un tèxte clar d'engatjament occitanista. Aquesta organizacion que pòt estar la responsa a la necessitat de hornir analisis de las situacions locaus e d'aver un discors politic pròpi desempuish un punt de vista occitanista, tau com ei desvolopat de faiçon pro generau dens lo manifèste.

La platafòrma, a qui calerà trobar un nom, que serà ua aisina sopla mes federatora. Ua amassada entà seguir lo tribalh començat que's debanarà a Tolosa lo 4 de heurèr qui vien o a ua auta data vesina per rasons de calendari. Informacions precisas que seguiràn.

 

Los elements qui an alimentat la discussion e quauques frasas claus

La crisi economica, sociau, politica e ecologica que risca de servir de pretèxte entà har passar las questions pausadas per l'occitanisme com questions segondàrias. Donc que i a necessitat de tornar reformar lo biais d'interviéner dens lo debat public.

Har politica d'un biais occitanista qu'ei aver ua vision deu noste territòri enlà de la realitat deu monde e de las responsas que podem temptar de i portar dab las nostas analisis.

Las solucions qui's pòden imaginar en ua partida deu territòri occitan non son pas automaticament las medishas tà tot lo territòri. Anar au federalisme dinc au cap de la soa logica.

Desempuish trenta o quaranta ans l'occitanisme qu'a viscut peu biais d'organizacions politicas divèrsas e d'organizacions culturaus nombrosas.
Non demandam pas a qui que sia d'arrenegar arren de la soa istòria. Que volem sonque entrar en ua fasa navèra.

Que i a organizacions politicas occitanistas, de natura e de pes divèrs mes la lor influéncia que demora limitada. De mei, la faiçon de militar, de har politica qu'a cambiat. Quin s'adaptar e prepausar quauquarren qui correspon a aqueths comportaments ?

Quin passar de l'indignacion (suu tractament per exemple reservat au noste territòri, a la soa lenga, a la soa identitat) a l'accion ?

La question de la lenga qu'ei au centre de las nostas preocupacions mes que cau parlar de la lenga e de hòrt d'autas causas. Que cau parlar de politica dens la lenga. Que's cau tanben adreçar a aqueths qui non coneishen pas la lenga mes qui son occitans tanben.

Que cau investir lòcs e domenis sociaus de on èm absents au dia de uei.

Que cau empachar ua mena d'irlandizacion de la situacion occitana, a saber com en Irlanda ,aver ua lenga qui no's parla pas hòrt, qui ei minorizada mes qui ei totun oficiau.

Dens lo domeni de la politica lingüistica que cau aver ua accion politica senon los qui prenen las decisions que demoran au nivèu de la simpatia declarada per la lenga mes non va pas au delà.

Que devem préner en compte que las nostas analisis politicas que deven partir deu terrenh e provar que podem prepausar quauquarren qui vien deu terrenh.

Non i averà pas de la part de l'occitanisme ua actitud mortifèra a saber que lo messatge qui passam, còps que i a, e seré lo rebat d'ua cèrta resignacion a la disparicion de l'identitat lingüistica e culturau deu país ?

Prepausar un modèl navèth on la lenga n'ei pas la sola reivindicacion mes on la lenga a la soa plaça dab la cultura, ua plaça importanta.

Los occitanistas que deven assumir la lor diversitat e que's deven organizar a l'entorn d'aquò.

Quin parlar a la generacion navèra d'occitanistas qui an mensh de 30 ans. Quina incoeréncia e seré per la generacion d'abans de non pas estar capabla de li parlar clarament e de definir dab era un projècte d'aviéner ?

 

Barbaste, 10 décembre : l’occitanisme propose de se rassembler autour d’un texte fédérateur pour aller aux élections locales de 2014

La réunion de Barbaste, dans ses conclusions, propose la mise en place d’une plateforme sur la base du manifeste occitaniste, plateforme qui permettra plus de visibilité et de présence pour l’occitanisme dans la sphère publique et politique. Le manifeste n’est pas une bible mais, avec quelques adaptations, il peut être considéré comme une base assez large pour rassembler les l’occitanisme et au delà

Une quarantaine de personnes étaient réunies alors qu’une quarantaine de plus avait envoyé un message de soutien à l’initiative en s’excusant de ne pouvoir être là physiquement.
Il semble qu’il y a un accord sur la nécessité que l’occitanisme intervienne dans la décision politique et la sphère publique. Il faut des occitanistes dans le processus de décision politique.
Les discussions ont tourné autour de la forme que peut prendre une organisation politique occitaniste.
Faut-il que ce soit un nouveau parti, un mouvement, une dynamique créée autour d’un parti qui existe déjà ou alors un appel fondé sur un texte avec un objectif concret ?

C’est cette solution qui a été choisie à la fin de la réunion ; à savoir la rédaction d’une plateforme, qui sera élaborée en partant du manifesten et qui sera proposée à la signature des personnes qui le voudront.

En partant sur cette base nous proposons de nous organiser avec l’objectif de présenter des candidats aux élections municipales de 2014 ( qui concerneront peut-être les intercommunalités selon ce qui se passera autour de la réforme territoriale) de façon à avoir une présence publique forte et visible dans ces élections.
Il a été dit qu’il sera plus facile de mobiliser les occitanistes sur une élection de cette nature chacun pouvant travailler en fonction de la situation locale.
Sur la base de cette plateforme, pourront se ressembler des gens qui sont des militants qui ont la carte d’un parti ou qui sont membres d’une autre organisation, des personnes qui militent dans le milieu culturel et qui ressentent la nécessité d’avoir une action publique et politique, et enfin des personnes qui sont pour le moment sensibles aux thèmes que nous développons mais qui ne veulent pas prendre la carte d’un parti traditionnel.

C’est une façon de prendre en considération la réalité d’aujourd’hui qui se manifeste par une méfiance face à tout ce qui peut ressembler à un parti, même si nous savons qu’il ne peut y avoir de démocratie sans organisations politiques structurées. Mais la réalité est là ; nous souffrons d’un manque d’engagement dans le monde politique ou syndical tout comme le monde associatif ressent la baisse du militantisme et du bénévolat.
L’idée d’une plateforme peut permettre à la fois de passer de l’indignation à l’action tout en aidant à la création de groupes locaux de réflexion et d’action. La cohérence de l’ensemble est assurée par un texte clair d’engagement occitaniste. Cette organisation peut être la réponse à la nécessité de mettre à disposition des analyses partant du local et d’avoir un discours politique propre, d’un point de vue occitaniste, tel qu’il est développé de façon assez générale dans le manifeste.
La plateforme, à laquelle il faudra trouver un nom , sera un outil souple et fédérateur. Une réunion pour continuer le travail commencé se déroulera à Toulouse le 4 février prochain ou à une date voisine pour des raisons de calendrier. Des informations plus précises vous seront communiquées ultérieurement.
En attendant vous pouvez toujours dire votre soutien au manifeste et à la démarche si vous le l’avez pas encore fait.

Commenter cet article