Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

França 3 : la centralisacion en crisi

Publié le 11 Septembre 2012 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

http://www.france3.fr/layoutftv/arches/france3/images/logos/logo_france3.pngFrance 3 : la centralisation en crise

Le Partit Occitan est solidaire des employés de l’audiovisuel public de nos régions, futures victimes d’une politique audiovisuelle trop centralisée.

 

L’annonce de la suppression des programmes pendant les vacances dans quatre régions occitanes pour faire des économies est à cet égard très inquiétante.


La France a mis en place un audiovisuel public hypercentralisé depuis des années. France 3 - en théorie « la chaîne des régions » - n’a jamais pu jouer ce rôle. Jamais n’ont été mises en place de véritables télévisions publiques régionales ayant un vrai regard sur le monde, c’est à dire ayant une large autonomie par rapport à la direction parisienne.
 

 

Sous prétexte de crise arrivent des programmes d’économie au détriment de l’information locale et régionale. Les habitants de nos régions qui paient la redevance comme les autres sont pénalisés.
 

 

L’audiovisuel public français s’est développé comme un audiovisuel avant tout parisien et centralisé.
 

 

Pour sauver ce modèle obsolète, certains seraient prêts maintenant à demander aux collectivités de participer à une reprise (ou à une liquidation déguisée) de France 3. Double redevance pour les contribuables-téléspectateurs de nos régions ! Ils paieront deux fois et sans garantie d’amélioration du service.


Va-t-on demander aux régions de financer l’audiovisuel public alors que les difficultés sont dues à des choix faits depuis des années et sans vraiment prendre en compte les réalités régionales ?
 

 

Le Partit Occitan défend la mise en place d’une véritable décentralisation, avec des chaînes régionales publiques et autonomes.
 

 

A partir de ce principe on peut commencer à réfléchir au rôle que pourraient jouer les régions.


L’entité (société régionale audiovisuelle publique ?) bénéficierait d’argent provenant de la redevance. 20%, 30%, 40% ( et peut être plus) de cette redevance sera versée aux chaînes régionales ainsi créées.
 

 

L’audiovisuel public français ignore la décentralisation et les régions. Il est temps qu’il regarde ce qui se passe ailleurs en Europe et qu’il suive le mouvement irréversible de décentralisation que souhaitent les citoyens.

Commenter cet article