Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

Còsta d'Evòri : 50 ans après l'independencia, lo colonialisme novel es pas luenh

Publié le 9 Janvier 2011 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

logopoc.gifCôte d’Ivoire : 50 ans après l’indépendance, le néocolonialisme n’est pas très loin

 

Pour la première fois de son histoire, les citoyens de Côte d’Ivoire ont voté dans une élection présidentielle ouverte. Son organisation s’est réalisée sous l’égide de l’ONU. Si elle a mobilisé les populations, elle n’a pas pu, et c’était prévisible, recoller les deux morceaux du pays : le Sud sous administration gouvernementale et le Nord sous contrôle des « rebelles ». Deux présidents sont toujours proclamés à ce jour : Laurent Gbagbo qui s’accroche au pouvoir tandis que la communauté internationale tente d’imposer Alassane Ouattara.

Pour le Partit Occitan, c’est l’attitude de la France qu’il faut dénoncer ici. Depuis 2002, les forces armées françaises sont présentes au travers de l’opération Licorne, tristement célèbre pour avoir ouvert le feu sur la manifestation populaire d’Abidjan en 2004 et fait des dizaines de morts.

Nous rejoignons l’appel de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui indique : Personne ne doit mourir en Côte d’Ivoire, ni ailleurs en Afrique, au nom d’une démocratie décrédibilisée et dévoyée parce que conçue, financée et évaluée de l’extérieur par des puissances d’argent en quête de dirigeants « sûrs ».

Le Partit Occitan demande le respect de l’indépendance de la Cote d’Ivoire et le retour de la paix civile par :

- la mise en place d'une Commission d'enquête internationale sous l’égide de l’Union Africaine, chargée de mettre en place des initiatives d’apaisement, et un gouvernement d’union qui n’oppose pas les deux camps,

- la redéfinition de la mission et de la composition de l’Onuci afin de lui conférer toutes les garanties d’impartialité, ainsi que le retrait de l’opération Licorne en tant que tel,

- l'explicitation des mandats du président Sarkozy au Conseil de sécurité de l'ONU et de Dominique Strauss Kahn au FMI, concernant spécifiquement la Côte d’Ivoire.

Guilhem LATRUBESSE, porte parole du Partit Occitan Pais Tolosan

Commenter cet article