Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

Apres la protèsta de Carcassona

Publié le 1 Novembre 2009 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

Per persegre lo vam de Carcassona, se cal engatjar politicament


Lo 24 d'octobre, èrem gaireben 25000 a Carcassona, per manifestar nòstra volontat de far viure la lenga occitane.

Pel tresen còp, lo colectiu "Anem Òc per la lenga occitana" mostrèt sa capacitat de ramosar. De Confolent a la Val Varaita (estat italian), e de Vièlha (Val d'Aran – estat espanhòl) a Mont Luçon, tota Occitània èra presenta.

A despièch de l'ample de la dinamica populària, nimai l'Estat, nimai los partits al poder meton pas en plaça las politicas lenguïsticas e culturalas a la nautor de l'enjòc : tirar l'occitan de las lengas amenaçadas de mòrt, e atal, tornar dinamisar lo territòri del punt de vista cultural, social, economic e democratic. Las reivindicacions d'Anem Òc se devon adobar dins un projecte politic per Occitània.

Lo Partit Occitan es prèst a ramosar totes los que volon bastir aquel projecte d'avenidor. Es pas la pena de comptar sus una conversion somiada dels partits existants. Atal los autres pòples en Euròpa que sapièron bastir lor autonomia, los Occitans podon causir lo biais democratic per pausar la question de la subrevida de nòstra identitat.

Aprèp aquelas manifestacions qu'amassèron Occitània, cal pas mai mendicar mas fargar per nòstre lendeman. Fasem o ensems, rejonhètz lo Partit Occitan !


Pour poursuivre l'élan de Carcassonne, il faut s'engager politiquement


Le 24 octobre 2009, nous étions près de 25000 à Carcassonne, pour manifester notre volonté de faire vivre la langue occitane. Pour la troisième fois, le collectif « Anem òc per la lenga occitana » a montré sa capacité à mobiliser. De Confolens à la Vau Varaita (état italien), et de Vielha (état espagnol) à Montluçon, toute l'Occitanie était représentée.

Malgré l’ampleur de la dynamique populaire, ni l’État, ni les partis au pouvoir ne mettent en place les politiques linguistiques et culturelles à la hauteur de l’enjeu : sortir l’occitan des langues en danger de mort, et par la même, redynamiser le territoire d’un point de vue culturel, social, économique et démocratique. Les revendications d’Anem Oc doivent s’intégrer dans un projet politique pour l’Occitanie.

Le Partit Occitan est prêt à réunir tous ceux qui veulent construire ce projet d’avenir. Nous ne pouvons plus compter sur une hypothétique conversion des partis existants. Comme les autres peuples en Europe qui ont su bâtir leur autonomie, les Occitans peuvent choisir la voie démocratique pour poser la question de la survie de notre identité.

Après ces manifestations qui ont rassemblé l'Occitanie, il ne faut plus quémander mais agir pour notre lendemain. Faisons-le ensemble, rejoignez le Partit Occitan !
Commenter cet article