Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

Molex : l'arridèr trufandèc deus macarèus

Publié le 16 Septembre 2009 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

Molex : le sourire moqueur des arnaqueurs


Après plus de 11 mois de résistance, les dirigeants de Molex ont maintenu la pression et contraint les salariés à accepter un plan de liquidation de leur usine : moins de 10% des salariés sont repris par le fonds d’investissement HIG. Ces derniers mois, la direction de Molex a même bafoué les droits des salariés (fermeture de l’usine illicite, non paiement des salaires) sans jamais être inquiétée.

Il est important de tirer les leçons de ce drame pour les 300 familles impactées et comprendre les clés essentielles :

-    Les responsables de l’état ne sont pas intervenus à leur niveau : mise en application du droit du travail et des décisions des tribunaux, contrepartie sur les aides aux entreprises (prime à la casse) qui sont en plus clientes de Molex (PSA, Renault)

-    Les collectivités locales ne peuvent pas se contenter d’être en attente d’un miracle élyséen ou d’un messie américain. La relocalisation de l’économie est une prérogative constante qui s’appuie en permanence sur les potentialités des territoires (facteurs humains, matériels, énergétiques ou environnementaux)

-    La région doit assumer d’urgence son autonomie politique (gouvernement régional et pouvoir législatif) et fiscale (levée directe de l’impôt et versement à l’Etat pour la part correspondante à ses compétences régaliennes).

Le Partit Occitan salue le courage des travailleurs de Molex tout en déplorant l’issue tragique de leur mouvement. Le montage de reprise entre Molex, HIG et l’état n’est pas crédible industriellement et ressemble plus à un arrangement entre amis. Leur sourire lors des dernières transactions ne laisse rien présager de très sincère.

Guilhem Latrubesse, porte parole du Partit Occitan
Commenter cet article