Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

25 de junh : per una diada de la lucha de las femnas en Occitània

Publié le 22 Juin 2011 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués

Femnas-Oc25 juin : pour une journée de la lutte des femmes en Occitanie

« La guerre est l'affaire des hommes » disait Homère dans l’Iliade et l’Odyssée. Les femmes sont les oubliées médiatiques des conflits, des luttes, alors qu’elles y prennent toute leur place, que ce soit du côté des résistant-e-s ou malheureusement du côté des victimes.

Rien ne met en avant aujourd’hui leurs luttes pour la liberté ou l’égalité. La journée du 8 mars a été transformée en « journée de la femme », fête de l’inégalité tolérée entre sexes. Et ce n’est pas la fête des mères, initiée par Pétain scandant travail/famille/patrie et devenue aujourd’hui journée mercantile, qui démontre le contraire.

Le Partit Occitan souhaite positionner cette journée de façon symbolique le 25 juin, en référence au 25 juin 1218. Ce jour là, ce sont les toulousaines qui manœuvraient la catapulte qui tua Simon de Montfort, chef de file des armées croisées françaises. Comme le raconte la chanson de la croisade*, après 10 ans d'agression et de souffrance, ce fut une immense clameur de joie qui envahit toute la ville : lo lop es mòrt ! Les cloches sonnèrent à toute volée.

Pour le Partit Occitan, ce 25 juin est l’occasion d’initier une réflexion sur l’engagement des femmes, sur les résistances à Toulouse et ailleurs, avec les citoyen-ne-s, les associations, les partis politiques qui souhaitent débattre de cette question.

Lidwine KEMPF, Partit Occitan País Tolosan

 

* Extrait de la chanson de la croisade

« E venc tot dreit la peira lai on era mestiers
E feric lo comte sobre l'elm, qu'es d'acers,
Que'ls olhs e las cervelas e'ls caichals estremiers.
E'l front e las maichelas li partic a cartiers,
E'l coms cazec en terra morze sagnens e niers... »

« Et la pierre arriva tout droit où il fallait,
Si bien frappa le comte à son heaume d'acier
Que les yeux, la cervelle, aussi les dents du fond,
Le front et les mâchoires elle fit éclater,
A terre il tomba mort, livide, ensanglanté... »

Commenter cet article