Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

Navèra constitucion : pas cap de drets navèths taus ciutadans e ta las lengas

Publié le 22 Juillet 2008 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués


Réforme de la constitution : pas de nouveaux droits pour les citoyens et pour les langues



La réforme constitutionnelle est passée à l’arrachée, preuve qu’elle restait contestée à la fois par l’opposition et par certains élus de la majorité. Le pouvoir du président, le rôle du sénat ou du département, institutions mises en cause dans les discussions préalables sont finalement restées intouchables et au contraire renforcées dans une constitution encore plus centraliste. Aucune trace de régionalisation ou de proportionnelle ne sont présentes pour entrevoir une réconciliation entre citoyens et institutions, par un pouvoir plus proche et plus démocratique.

Pour les langues régionales, de nombreux parlementaires souhaitaient les faire entrer dans la constitution par la grande porte. Une fois sorties par les sénateurs, c’est par la petite fenêtre qu’elles sont finalement revenues, intégrées dans le chapitre des collectivités locales. Si l’avancée peut paraitre historique, les obstacles à tout plan d’urgence linguistique de promotion des langues régionales restent nombreux et inchangés.

Le Partit Occitan rappelle que l’état français reste doté d’institutions obsolètes pour répondre aux nouveaux défis européens et répondre aux exigences démocratiques et citoyennes. Pour les langues régionales, les seules avancées plausibles passent par la modification de l’article 2 et la signature de la charte européenne des langues régionales et minoritaires. Devrons-nous attendre une VIème république ?


Guilhem Latrubesse, porte parole du Partit Occitan Pais Tolosan
Commenter cet article

Delaire 23/07/2008 12:21

Hier, je prédisais sur ce blog, que d'ici au congrès du PS, il y aurait des fissures, il n'y aura fallu qu'une journée pour qu'elles apparaissent ! En effet si un discipline de fer fut imposée aux parlementaires du PS pour s'opposer à cette révision constitutionnelle, un certain nombre repprochent la stratégie systématique ANTI SARKOSISTE, qui ne mène à rien de positif !
En effet, les électeurs repprochent aux socialistes de ne pas avoir d'idées et de passer leur temps en "chicayas, pour être vizir à la place du vizir chez les présidentiables" et quand une de leur vieille revendication de faire une réforme sur le parlement arrive, tout faire pour ne pas la voter ! Ils sont un peu fous ces romains (socialistes) !
Un élu de gauche de ma commune, me disait cela hier ! Si sur le plan local (Haute Garonne), les élus socialistes n'ont pas trop de difficultés (ils monopolisent tout dans cette région, ce qui les mets en danger d'obligation de résultats, ce qui est moins sur, par exemple la nouvelle gestion toulousaine aux dépenses exponentielles), sur le plan national ils sont très critiqués par le manque de lisibilité stratégique !
Pour revenir à Jack Lang, je crois en sa sincérité et je déplore qu'il n'est été le seul à aller au bout de ce qu'il croyait positif pour nos institutions, chapeau bas Monsieur le Député ! Et venant de moi...!