Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

França pòrta tanben los seus Tibet

Publié le 8 Avril 2008 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués


La France aussi a ses « Tibets »



La polémique sur les Jeux olympiques de Pékin et la répression chinoise au Tibet soulèvent la question plus large de la démocratie et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Le Partit Occitan réitère son soutien le plus fraternel au peuple tibétain, victime d’une répression policière sanglante alors qu’il demande une réelle autonomie et  le respect de son identité culturelle. 

Bien entendu, il ne saurait être question de comparer le sort actuel des peuples de France à la répression physique du peuple tibétain par le régime d’occupation chinois. Mais ce qui interpelle tout bon démocrate qui se respecte ce sont les appels répétés de la classe politique française en faveur du respect de l’autonomie culturelle, linguistique et spirituelle des Tibétains. Car si l’universalité de ce principe prévaut, alors pourquoi nier la co-officialité des langues en France ?
 
Le Partit Occitan rappelle que la France, si prompte à donner des leçons de démocratie à l’étranger, refuse toujours de respecter les droits culturels des minorités présentes sur son propre territoire : Occitans, Basques, Corses, Bretons, Catalans, Alsaciens, Savoisiens et Flamands. En s’opposant à la reconnaissance officielle des langues et cultures de ses minorités, la France bafoue les conventions européennes et internationales en matière de droits culturels. Il est important de rappeler les points suivants :

1- La France, la Biélorussie et la Turquie sont les seuls Etats du Conseil de l’Europe à ne pas avoir signé ni ratifié la  « Convention-cadre sur la protection des minorités nationales. »

2- La France refuse toujours de ratifier la « Charte européenne des langues régionales ou minoritaires » , de retirer sa réserve à l’article 27 du « Pacte international relatif aux droits civils et politiques » qui concerne les droits des personnes appartenant à des minorités.

3- Le rapport de l’ONU*, publié le 3 mars 2008, conclut que « les membres des communautés minoritaires en France sont victimes d’une véritable discrimination raciale, ancrée dans les mentalités et les institutions. »

Le Partit Occitan appelle une nouvelle fois le gouvernement français à se mettre en conformité avec les conventions internationales en matière de droits culturels et à modifier l’article 2 de sa constitution dans un sens favorable au respect des langues dites « régionales ».


Guilhem Latrubesse, porte parole du Partit Occitan Pais Tolosan

Rapport ONU :
http://www2.ohchr.org/english/bodies/hrcouncil/docs/7session/A.HRC.7.23.Add.2_frNew.doc
Commenter cet article

le plébéien bleu 20/04/2008 17:17

Chaque année, à New York, des délégations des peuples autochto- nes du monde entier se rassemblent durant l'Instance Permanente aux Questions Autochtones de l'ONU. Cette année, du 21 avril au 2 mai, une délégation de 10 citoyens du Pays basque nord sera présente lors de la 7ème session. Organisée à l'initiative d'Auto- nomia Eraiki, cette délégation veut alerter l’assistance de l’UNPFII sur les contradictions de l’Etat français, car celui-ci a signé des traités internationaux qu’il ne respecte pas, puisqu’il ne reconnaît pas les peuples autochtones de son territoire. Manifestement, l’Etat français refuse de reconnaître aux Basques se trouvant présente- ment sous son administration le statut de peuple autochtone. Statut qui, à la lecture des critères onusiens s’applique parfaitement aux Basques du Pays basque nord.
Informer l’opinion internationale sur la question basque c’est le deuxième objectif de cette initiative. La délégation établira des contacts avec les représentants des peuples sans Etat présents dans cette assemblée afin de construire des ponts avec ces gens qui ont le même problème existentiel que nous. Ce sera également l’occasion de rencontrer la diaspora basque de New York.
La volonté de trouver un autre lieu pour y être entendu a encouragé ces représentants de la société civile basque à se rendre à New York. Pour cette première expérience, ils auront un statut d’obser- vateurs. Cependant, ils ont l’intention d’entamer les démarches pour y participer en tant que membres actifs.
L’UNPFII (United Nation Permanent Forum on Indigenous Issues) a été créée pour promouvoir la visibilité des questions autochtones au niveau international. Cette instance fait partie du Conseil Economique et Social de l’ONU. Elle promeut les projets développés par ses membres et elle a comme objectif d’influencer les Etats sur les questions liées aux peuples minoritaires.
Vous trouverez le compte-rendu quotidien de nos envoyés spéciaux en allant sur le blog Autonomia. N'hésitez surtout pas à relayer cette info !