Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partit Occitan - Pais Tolosan - Actualitats - Blog - News

Actualitats dèu Partit Occitan dèu Pais Tolosa. Actualités du Partit Occitan du Pais Tolosan

La lenga occitana, utis deu desvelopament duradis segon l'UNESCO

Publié le 16 Janvier 2008 par Partit Occitan Pais Tolosan in Comunicats - Communiqués


L’occitan, facteur clé du développement durable selon l’UNESCO


unesco.gif L'année 2008 a été proclamée année internationale des langues par l'Assemblée générale des Nations Unies. M. Koïchiro Matsuura, directeur général de l'UNESCO, indique clairement l'importance fondamentale de maintenir et de développer la diversité linguistique : « Les langues sont en effet essentielles pour l’identité des groupes et des individus, et pour leur coexistence pacifique. Elles constituent un facteur stratégique pour la progression vers un développement durable, et pour une articulation harmonieuse entre le global et le local. »

La France est l'Etat membre qui détient le record d’Europe en ce qui concerne l’élimination de la diversité sur son propre territoire. La richesse culturelle des bretons, des corses, des basques, des catalans, des occitans, des alsaciens et des savoisiens pourrait être mis à profit dans une république reconnaissant la différence, à l’image de la plupart des démocraties européennes. A la place, c’est une éducation monolingue et une vision française fermée et repliée sur elle-même qui est servie à la plupart des jeunes de l’hexagone.

Le Partit Occitan inscrit le territoire occitan dans un projet ambitieux de développement résolument tourné vers l’avenir et s’appuyant sur son identité. La langue et la culture occitane sont des leviers de dynamisme des régions occitanes tant d’un point de vue économique que social. Ce sont ces projets de proximité qui seront défendus tout au long de cette année, et particulièrement lors des municipales et des cantonales de mars prochain.

Guilhem Latrubesse, porte parole du Partit Occitan Pais Tolosan
 
Commenter cet article